GOUSSEAU Remi little

Rémi Gousseau – Fondateur des Estivales de Psuiaye

La musique de Rémi Gousseau possède cette faculté, rare de nos jours lorsque l’on aborde l’art contemporain, d’être parfaitement accessible à un nombreux public tout en restant très originale et sans concessions. Issu d’une famille de musiciens, il suit des études de violoncelle, d’harmonie, de contrepoint et de fugue, à Rouen, Strasbourg, puis Paris sous la direction notamment d’André Lévy, Reine Flachot, Henri Challan et René Weber. Mais, très tôt, ses dons et sa nature vont l’orienter vers la composition et la direction d’orchestre, qu’il étudie avec Jean-Sébastien Béreau, et pour lesquelles il reçoit les prestigieux conseils de Seiji Ozawa et Maurice Ohana. Esprit curieux, Rémi Gousseau aime aborder tous les genres musicaux : de la musique symphonique à l’opéra, en passant par la mélodie et la musique de chambre. Pour autant, il n’oublie pas l’origine de sa vocation de compositeur. En effet, au contact du R.P. Emile Martin, dont il fut proche, et après un séjour en l’abbaye Sainte-Anne de Kergonan où il vécut au rythme du grégorien chanté selon les principes d’interprétation de l’abbaye de Solesmes, il assume volontiers l’héritage d’une tradition de musique sacrée qui lui tient à coeur : son grand-père, maître de chapelle, avait été élève de l’école Niedermeyer. C’est pourquoi, il est considéré, dans le domaine de la musique sacrée, comme l’un des compositeurs les plus doués et créatifs de sa génération. Alors que triomphe, en 1987, la création de sa Messe pour voix d’hommes, interprétée par le choeur de l’Armée française, en l’église de la Madeleine à Paris devant plus de 2000 personnes, Rémi Gousseau décide de consacrer une place importante de sa carrière musicale à la composition. Depuis lors, de nombreuses commandes lui ont été passées et ce ne furent que des succès. Ceci, tant auprès du public qu’auprès des musiciens et chanteurs. Parmi elles, on peut noter :

  • La Pastorale des noëls de Vendée, oratorio créé avec Lambert Wilson,

  • Ad Vesperas, créé par le choeur de la Kapella du musée du Kremlin de Moscou,

  • Saint François-Xavier, oratorio sur un texte de Dominique Ponnau,

  • Les larmes de Pierre, oratorio sur un poème d’Henry Le Bal, créé le 14 avril 2003 à Beyrouth et repris à Paris, à Quimper et lors des Estivales en Puisaye-Forterre,

  • Une Jeune Parque, opéra sur un livret de Michel Déon, créé lors des Estivales 2006 à Champignelles, sous la direction du compositeur,

  • Concerto pour violon, créé pour Gaëtane Prouvost à la Ferté Loupière, lors des Estivales 2007,

  • In memoriam Alexandre Soljenitsyne, concerto pour balalaïka et orchestre à cordes, créé par Micha Makarenko à Saint-Sauveur en Puisaye, lors des Estivales 2009.

 Philippe BROCARD

Philippe Brocard - Directeur Artistique des Estivales de Puisaye

Philippe Brocard découvre la musique grâce au piano dès l’âge de 5 ans. Après avoir successivement travaillé avec claire Delcros et Denise Rivière, il participe à des Master classe, notamment avec François René Duchable. Il découvre le chant grâce à la Maîtrise Saint Louis de Gonzague, dirigée par Rémi Gousseau avec laquelle il entretient des liens privilégiés. En 2004, il se consacre à l’art lyrique et suit l’enseignement d’Hanna Schaer puis de Denise Duplex. Lauréat du concours FLAME 2007, il obtient un 2ème prix au Concours Européen de Musique en Picardie en 2008 (présidé par Léontina Vaduva). En 2012, il remporte le Prix du meilleur Interprète masculin au Concours International ARMEL OPERA en Hongrie présidé par Raymond Duffaut. Dans le cadre de cette compétition, il est invité par le Center for Contemporary Opera (CCO) à se produire à New York ainsi qu’à l’Opéra National de Szeged (Hongrie) pour y interpréter le rôletitre de Jay dans l’opéra de William Mayer : a death in the family, opéra qui remporta également le prix du public ARTE. En 2013, il remporte le 1er prix au Concours International d’Opérette de Marseille (catégorie duo avec la soprane Valéria Altaver), ainsi que le prix du public et le grand prix d’honneur de la ville de Marseille. En 2014, il remporte le 1er prix Homme de ce même Concours international. On a également pu l’entendre interpréter en soliste le Chant de Partisans à l’occasion du défilé du 14 juillet 2006 sur les champs Elysées. En 2014, il part en tournée en Chine avec l’orchestre de la garde républicaine pour des récitals au Musée National de Chine à Pékin et à l’opéra de Shanghai. Parmi ses projets en 2014-2015, il chantera Escamillo (Carmen de Bizet) à l’espace Cardin, John Sorel (le Consul de Menotti) au théâtre de l’Athénée à Paris, Agamemnon (la belle Hélène d’Offenbach) au Grand Théâtre d’Angers, Mr Slender (Falstaff de Salieri) au théâtre d’Herblay avec l’académie du Concert d’Astrée.

 

Sophie Chiu - Chef de choeur

Sophie Chiu débute sa formtion musicale en étudiant le piano a l'âge de cinq ans. Elle intègre le conservatoire régional de Paris et obtient les médailles d'or en piano, musique de chambre, accompagnement, formation musical et direction de choeur. Elle poursuit ses études musicologiques et pédagogiques a l'Université de la Sorbonne Paris 8 et au Cefedem d'Ile de France, et perfectionne la direction de choeur et d'orchestre au Pole Supérieur de Paris avec Nicolas Brochot. Elle se produit en concert avec des ensembles et orchestre professionnels tels que l'Ensemble Court-Circuit, 2E2M, les harmonies des Gardiens de la Paix et de l'armée de l'air, mais aussi avec des choeurs prestigieux comme la Maîtrise Notre-Dame de Paris et le Jeune Choeur de Paris. En 2012, elle est conseillère artistique pour l'enregistrement de l'oratorio de Joseph Haydn Les Sept Dernières Paroles du Christ En Croix avec le label SM Classique - CVPRODS. Titulaire du DNSPM de direction, du DE de piano et de direction de choeur, Sophie Chiu est très attachée a la pédagogie, a la transmission et l'accompagnement des élèves dans leur développement musical et artistique. Depuis 2010, elle est professeur au conservatoire de Paris CRR, chef de choeur et d'orchestre au conservatoire d 'Argenteuil. En septcmbre 2016, Sophie Chiu succède à Rémi Gousseau et devient la nouvelle directrice musicale de la Maîtrise Saint Louis de Gonzague, MSLG .

 

Maîtrise Saint Louis de Gonzague de Paris

La Maîtrise Saint-Louis de Gonzague de Paris est un chœur attaché au Collège-Lycée Saint-Louis de Gonzague, établissement plus connu sous le nom de Franklin. Sous la conduite de Rémi Gousseau, l’esprit du travail à accomplir veut se situer dans la lignée des grandes maîtrises françaises et européennes. Forte aujourd’hui de 70 membres, la Maîtrise fonctionne sous la forme de quatre chœurs dénommés : Maîtrise I, Maîtrise II, Maîtrise III et Pré-Maîtrise. Les membres de chaque choeur poursuivent un parcours pédagogique qui leur est propre. Au travail collectif s’ajoute un apprentissage individuel ou par petits groupes. La finalité de toutes ces séances de travail est l’interprétation du répertoire, essentiellement choral, mais aussi celle des solos d’oratorios, de la mélodie et même de l’opéra. La Maîtrise se produit avec le concours d’artistes de renommée internationale tels M.C. Alain, Vincent Warnier, Thierry Escaich… Elle a enregistré pour le label Rejoyce le Requiem de Gabriel Fauré, l’oeuvre intégrale pour voix et orgue de Joseph Bonnet en première mondiale pour Skarbo ainsi que les Vingt Motets de Camille Saint-Saëns, en première mondiale, parus chez Eclipse Music. La Maîtrise a reçu le soutien de la fondation Orange jusqu’en 2009.

CAMERATA BOHEMIANA CAMERATA BOHEMIANA

Orchestre Camerata Bohemiana de Prague

L’Orchestre Camerata Bohemia est un Orchestre professionnel tchèque, fondé en 2002 par Jiri Havlik, avec ses amis musiciens. L’orchestre devient rapidement reconnu sur la scène musicale tchèque, grâce à l’originalité de ses programmes et à la qualité de ses interprétations. Il joue aussi bien dans les festivals internationaux de musique en Tchéquie (Les journées culturelles allemandes à Slany, La Blanik Hill Country Automn, Ameropa, Le Prague Horn, Le Dvorak Pribram, le Festival de Cor de Prague) que dans différents concerts. Il programme régulièrement des oeuvres avec de grands solistes tchèques et étrangers tels que : Robert Stallman (USA), flûtiste et président de l’association international de flûte, la flûtiste Veronica Mascaro et le hautboïste Andrea Banke (USA), les clarinettistes Dimitri Ashkenazy (Suisse) et Alberto Rodriguez (Espagne), la soprano colorature Eva Novotna (Espagnole, née en Tchéquie), la mezzo-soprano française Anne Donnadieu, la soprano Marcia Porter et le baryton Matthew Markham (USA), des violonistes internationalement reconnus tels l’israélien Semyon Yaroshevch (élève de David Oistrakh), Nanette C. Chen (Taïwan), Vadim Mazo (USA), le violoncelliste Eduardo Del Rio (Espagne), les violonistes Ada Slivanska et Viktor Mazacek, pour ne citer que ceux là.

Le groupe Camerata Bohemiana se compose d'artistes issus de l'orchestre Camerata Bohemia, réunis par notre désormais ami Viktor Mazacek. A l’occasion des Estivales en Puisaye-Forterre, il sera composé de 17 cordes, dont un quintette, appelé Ensemble baroque de Kralupy.

 CAMERATA BOHEMIANA

Le quatuor à cordes Métamorphoses

Le quatuor à cordes Métamorphoses est constitué de jeunes musiciens issus des Conservatoires nationaux supérieurs de Paris, Londres et Bruxelles. Ces quatre musiciens venant d’horizons divers et de cultures différentes unissent leurs talents au profit d’une unité sonore, d’une esthétique commune et d’une envie de partager avec le public la richesse et la magnificence du répertoire du quatuor à cordes. Restant curieux dans leur répertoire, le quatuor Métamorphoses joue des œuvres de l’époque Classique à l’époque Romantique, jusqu’à l’époque Contemporaine. Ils se produisent en quatuor à cordes à de nombreuses occasions en région parisienne ainsi que dans des festivales comme Musique à La Prée ou encore les Estivales en Puisaye, mais aussi invités par des partenaires comme François Salque ou Florent Puijila. Ils étudient actuellement en Master de musique de chambre au Conservatoire national supérieur de Paris.

 

Les autres musiciens : de la Puisaye jusqu'à l'international

Dans le cadre d’un partenariat avec les artistes qui irriguent musicalement la Puisaye tout au long de l’année, les professeurs et les anciens élèves de l’Ecole de Musique de Puisaye se mêlent à un recrutement international de solistes et de musiciens d’orchestre (Paris, Montpellier, Marseille, Bulgarie, etc...) pour créer sur place les programmes musicaux des concerts qui sont présentés aux Estivales.

Joomla templates by Joomlashine